SUR LA LUNE DE NICKEL

(A Moon of Nickel and Ice)

un film de François Jacob


SYNOPSIS

Battue par les vents arctiques et suffocant dans la fumée toxique de ses usines, la ville minière sibérienne de Norilsk se recroqueville derrière ses murailles de béton. Pendant que les adolescents de la cité glacée rêvent d'exil, que des travailleurs des mines de nickel évoquent avec nostalgie la camaraderie soviétique perdue, des descendants de prisonniers du goulag et des artistes du théâtre cherchent à faire la lumière sur le sombre passé de Norilsk, enterré sous la glace et la censure. Sur la lune de nickel s'immisce avec tendresse dans la vie de ces habitants du bout du monde.

The mining town of Norilsk sits in the heart of the Siberian Arctic, huddled behind its wind walls and bathed in the smoke and sulfur of its factories. While teenagers in the icy city dream of exile and nickel miners ponder the lost Soviet comradeship, descendants of Gulag prisoners and theatre artists seek to shed light on Norilsk's dark past, buried under ice and censorship. A Moon of Nickel and Ice fondly follows the lives of these inhabitants of the end of the world.

images VUK STOJANOVIC FRANÇOIS JACOB et ILYA ZIMA | montage FRANÇOIS JACOB et JÉRICHO JEUDY | prise de son et conception sonore HÉLÈNE MAGNE | mixage JEAN-PAUL VIALARD | musique VIVIANE AUDET ROBIN JOËL COOL et ALEXIS MARTIN | producteur associé FRANÇOIS JACOB | produit par CHRISTINE FALCO et VUK STOJANOVIC | écrit et réalisé par FRANÇOIS JACOB

110 minutes - 2017 - Québec, Canada


(english will follow)

MOT DU RÉALISATEUR

Sur la lune de Nickel est un long métrage documentaire explorant le destin des habitants de Norilsk, l’un des plus féroces goulags de l’Union Soviétique devenu aujourd’hui l’un des plus grands complexes miniers du monde, en plein cœur de l’arctique russe. Dans un décor lunaire fait de montagnes pelées, de nuit polaire et de vent, notre caméra révèle le mode de vie et l’histoire des habitants de ce lieu étrange du bout du monde.

La ville de Norilsk est ceinturée par les sept mines de la compagnie Norilsk Nickel, le plus grand producteur mondial de nickel et de palladium. À Norilsk, partout où le regard se pose, les cheminées d’usine crachent leurs épaisses volutes de souffre, et l’activité industrielle occupe pratiquement toute la population de la ville.

Nous suivons donc le parcours de mineurs opérant dans les entrailles des montagnes, d’adolescents évoluant en plein marasme, et de la metteure en scène du théâtre Maïakovski, qui médite un projet rendant justice à la mémoire du goulag, et qui croise dans le film un photographe local avide de vérité.

Préconisant une approche de cinéma direct immersif, Sur la lune de nickel vous propose un opéra arctique et ouvrier ouvert sur le destin difficile des habitants du grand nord russe, qui trouvent refuge dans la camaraderie et des projets d'évasion. En filmant nos protagonistes de près, dans les méandres de leur quotidien, nous vous offrons une fenêtre intime sur leur rapport au monde et leur quête d’une vie meilleure. Nous avons fait ce film pour offrir un portrait juste et émouvant de cette population déracinée, qui travaille dans des conditions éprouvantes pour fournir à la lointaine civilisation les ressources dont elle a besoin.

BIOGRAPHIE

François Jacob est un cinéaste autodidacte, qui a essentiellement réalisé des courts-métrages de fiction à ce jour. Ses premières œuvres comprennent "Les Lendemains qui chantent" (2014), "Le Soleil" (2010) et "La Queue du train" (2008). Sur la lune de nickel est son premier long métrage documentaire. Il vit et travaille à Montréal.

FILMOGRAPHIE

- Sur la lune de Nickel, documentaire long-métrage, 2017 (110 min),   Prix cinéaste canadien émergent - Hot Docs de Toronto 2017                                                                                                                                                                        Mention honorable - DOXA à Vancouver, 2017                                                                            - Les Lendemains qui chantent, court-métrage fiction, 2014 (9 min 30)
- Le Soleil, court-métrage fiction, 2010 (10 min)
- La Queue du train, court-métrage fiction, 2008 (23 min)


A WORD FROM THE DIRECTOR

A Moon of Nickel and Ice is a feature documentary exploring the destinies of the inhabitants of Norilsk, one of the USSR’s fiercest Gulags, now one of the world’s most important mining towns in the heart of the Russian Arctic. In a moonlike scenery composed of barren mountains, polar nights and gusty winds, our camera reveals the everyday life and the people’s stories in this eerie place at the edge of the planet.

Norilsk is surrounded by the countless Norilsk Nickel mines. Here, wherever one looks, factory chimneys churn out sulfurous reminders of the dreadful past and brooding omens of a depressing future.

We witness miners operating deep within the bowels of the earth and teenagers desperate for a change. We follow the Mayakovksi theatre’s artistic director who joins forces with a local editor in order to reveal the truth behind the Gulag’s brutal legacy in an attempt to pay a moving tribute to the victims.

This immersive operatic film invites you the harsh lives of these marooned Arctic Russians who find solace in comradery and escape plans. We made this film to portray this uprooted population in a fair and moving way, as they work in extreme conditions to provide the rest of the world with precious ressources from the ice.  

BIOGRAPHY

François Jacob is a self-trained filmmaker who has mainly directed short fiction.  His early work includes The Singing Tomorrows (2014), The Sun (2010), and The End of the Train (2008). Sur la lune de nickel is his first feature documentary project. He currently lives and works  in Montreal. 

FILMOGRAPHY

- A Moon of Nickel and Ice, Long Format Documentary, 2017, (110 min),   Emerging Canadian Filmmaker Award - Hot Docs, Toronto, 2017,                                                                                                                                                                 Honorable Mention - DOXA, Vancouver, 2017         

The Singing Tomorrows, Short Fiction, 2014, (9 min 30)
The Sun, Short Fiction, 2010, (10 min)
The End of the Train, Short Fiction, 2008, (23 min)