Sortie en 2006, “une vérité qui dérange”est un documentaire américain produit par Davis Guggenheim. Il traitait de la problématique du changement climatique. Le documentaire se base en grande partie sur une présentation multimédia effectuée par Al Gore lors de sa campagne de sensibilisation sur le réchauffement planétaire. Il est devenu depuis un documentaire iconique permettant de prendre conscience du changement climatique.

Un film documentaire pas comme les autres

Davis Guggenheim avait pour but de faire prendre conscience à tout un chacun de l’importance du réchauffement climatique. Pour cela, il a produit ce documentaire qui se base sur une présentation multimédia d’Al Gore, l’ancien vice-président des États-Unis et détenteur du Prix Nobel de la paix en 2007. Le documentaire montre plusieurs aspects catastrophiques liés au réchauffement climatique.

Il aborde aussi d’autres problématiques toujours liées au réchauffement climatique comme les points de controverses liés aux causes du réchauffement climatique. Davis Guggenheim y présente également Al Gore, de même que les grandes étapes qui l’ont mené en politique. L’un des points forts de ce documentaire est que Davis y pointait de façon précise les différentes personnes qui œuvrent à la désinformation sur la situation liée au réchauffement climatique.

Pourquoi est-il à voir absolument ?

Tout d’abord, parce qu’il permet de prendre conscience de l’état de la planète et des conséquences liées au réchauffement climatique. De plus, il permet d’identifier certaines des causes de ce phénomène et ainsi de lutter contre elles. Mais cela ne fait pas pour autant de lui une œuvre parfaite. Il y a eu d’ailleurs des recensements de certains points négatifs et erreurs dans le film-documentaire.

Il est toutefois détenteur de deux Oscars (l’Oscar de la meilleure chanson et celui du meilleur film documentaire) et d’un prix spécial de Humanitas Prize. Le documentaire a eu dans le temps des effets d’envergures suite à sa diffusion dans plusieurs pays autres que les USA. Au nombre de ces derniers, on compte le Japon et le Royaume-Uni.